Quelles conséquences si le chantier n’est pas clôturé ?

Les conséquences que peut engendrer un chantier non clôturé sont inévitablement nombreuses. Surtout, si le lieu de la construction se trouve dans les endroits publics. C’est-à-dire, dans des localités très fréquentées. Et ces corollaires peuvent être pénaux, matériels et physiques.

Les conséquences d’un chantier non clôturé sont nombreuses

Pour un chantier, la non-installation d’une barrière de protection n’est pas sans conséquence. Au contraire, ceci peut produire nombreuses. Car en général, la non-protection de la zone de réalisation des travaux ne provoque que des effets désagréables. Et ces suites peuvent être vraiment ruineuses. Surtout, si les dégâts causés sont particulièrement très conséquents.

Parce qu’en fait, les conséquences de cette irrégularité ne seront pas seulement pénales. Sur un chantier, les risques que pouvant créer une absence de barrière pourraient être physiques et matériels. Notamment, si la zone où se réalise la construction est en pleine ville. C’est-à-dire, dans les endroits très fréquentés pas nombreux de gens. C’est pourquoi, les autorités responsables de l’aménagement sont très strictes en ce qui concerne le posage de ces dispositifs. Pour tout savoir sur le besoin d’installation de ces grilles, veuillez visiter ce site : batiment-construction-renovation.fr.

Et selon la réglementation sur la clôture de chantier, la mise en place de ces barrières est obligatoire. De même, le montage, la qualité de ces matériels ainsi que leur structure doit suivre une certaine règle. Voilà pourquoi, les caractéristiques et les dimensions des clôtures pour protection d’ouvrage doivent respecter les normes exigées.

Les suites d’un chantier non protégé peuvent être pénales

Dans le cadre de l’application de la loi, la non-conformité d’un acte aux dispositifs qui le réglementent est toujours considérée comme une infraction. Donc, une action susceptible d’être pénalisée.

Et pour le cas des travaux de construction, la réalisation de ces ouvrages dans des endroits non clôturés sont strictement interdite. D’après la réglementation sur la clôture d’un ouvrage, ceci doit être prévu dans le plan d’installation de chantier. Du fait que, les éventuels risques que pouvant se produire sur un tel endroit ne sont pas rares. C’est pourquoi, la première conséquence que pourrait faire face une entreprise responsable de cette initiative est la sanction pénale ou interdiction de l’exécution de l’ouvrage. Parce qu’il est de son devoir de respecter les règles en vigueur.

Les normes régissant les constructions dans les endroits publics imposent également à tout maître d’œuvre la pose des clôtures de protection de qualité sur le tout autour de son chantier. Ainsi, la législation ne sanctionne pas seulement le non-posage de ces grilles. Mais elle est également sévère sur la qualité des barrières de chantier utilisées. Tout ça, pour ainsi dire que toutes les clôtures proposées sur le marché ne sont pas autorisées comme barrière de chantier. Seules acceptées comme clôture idéale pour un chantier, les fermetures fabriquées dans les normes exigées.

En fait, celles-ci doivent avoir toutes mesures imposées, que ce soit en hauteur qu’en dimension. Et elles doivent également comporter tous les éléments nécessaires assurant leur efficacité. Puisque les effets résultants d’un chantier sans barrière peuvent également être physiques. Surtout, si cette zone est fréquentée par pas mal de gens. Car un tel endroit non protégé pourrait être la scène d’un accident grave. Ce qui justifie en fait l’insistance de la législation sur le respect de ces normes.

Les accidents corporels, l’une des corollaires d’un chantier sans grille

Comme il est déjà mentionné précédemment, les conséquences que peut causer une absence de Grille de chantier ne sont pas si peu. Et les accidents corporels font partie de ces corollaires. Spécialement, si l’endroit est beaucoup fréquenté par une diversité de personne. Mais ces risques peuvent atteindre aussi bien les ouvriers que les passants et les voisins de l’alentour.

C’est pourquoi, il est réellement important de poser ces clôtures. Et ces fermetures doivent être installées avant même le commencement de la construction. Elles ne doivent pas également permettre un accès facile dans la zone. Tout ça, pour indiquer à temps aux piétons que le lieu est à présent protégé pour cause de travaux. Donc, ils ne doivent plus y passer, car des dangers peuvent survenir à n’importe quel moment.

Les pertes ou destruction des matériels du chantier, l’un des éventuels effets de l’absence de clôture

Sur un chantier, le plus éventuel effet d’une absence d’une barrière est le vandalisme ou destruction même de l’ouvrage. Car une telle situation laisse libre l’accès de n’importe qui dans l’enceint de la zone.

Évidemment, cela ne peut que favoriser davantage les vols et tout acte malintentionné. Parce qu’il est difficile de contrôler tous ceux qui y entrent ou sortent. L’autre problème d’un chantier non protégé est également l’impossibilité de vérification des activités de tout le monde qui y sont pénétré. D’où la perte des matériels qui y sont naturellement stockés. C’est pourquoi, la réglementation insiste que la hauteur ainsi sur le type de la clôture d’un chantier ne doit permettre de voir son intérieur ou tout entrée forcée.

Pourquoi investir dans l’immobilier ?
Comment se déroule la construction d’une maison en bois ?