Louer des locaux d’activité commerciale

local d-activité

Vous prévoyez de commencer une activité commerciale ? Le choix et la recherche du local à louer sont des paramètres importants contribuant à la réussite de votre projet. Ce sont des démarches qui peuvent être longues, chronophages, délicates et démoralisantes lorsqu’on a du mal à trouver l’entrepôt idéal. Un minimum d’organisation est alors primordial.

Mieux comprendre la location de locaux commerciaux

La location d’un local commercial est une option privilégiée par la plupart des entreprises et professionnels. Toutefois, cette démarche n’est pas sans contrainte. Il faut donc se renseigner au maximum avant de s’engager. Il faudra aussi faire des recherches minutieuses. Par ailleurs, vous pouvez trouver sur cette page de nombreuses offres de location de locaux pour vos activités commerciales. Face à cette variété de propositions, comprendre le principe de cette location demeure indispensable.

La location d’un local commercial : quand il s’agit de louer un local commercial, un certain nombre d’éléments sont à prendre en compte. De même, l’ensemble de l’opération peut s’avérer complexe à première vue. Il convient de connaître ce qui doit et ne doit pas être fait. En effet, trouver un entrepôt à louer répond à des législations claires que chaque partie doit respecter.

Il faut savoir que l’acte de louer un local d’activité commerciale fait entrer en jeu un document particulier. Il rassemble avec précision les détails de la location et les biens qui y sont associés. C’est ce qu’on appelle un bail commercial. Il concerne à la fois les biens matériels et immatériels. Pour faciliter sa mise en place, les deux parties peuvent faire appel à un expert dans le domaine.

Le bail commercial : c’est une pièce légale liant les deux parties concernées par le local d’activité à louer. Le propriétaire ou le bailleur peut être un simple particulier ou un professionnel. Mais il peut également être une association ou une profession libérale.

Le bail commercial lui permet d’assigner une activité à un local dont il est propriétaire. Il pourra ainsi le mettre en location en qualité de bureau, d’entrepôt ou de lieu de vente. Du fait qu’il s’agit d’un document officiel, il ne doit pas avantager ou simuler l’intérêt de l’une ou de l’autre partie engagée. Par ailleurs, il doit renseigner et considérer un ensemble de clauses incontournables comme :

  • L’identité des deux parties concernées
  • La durée de location
  • Le montant de la location
  • Les facteurs de mise aux normes
  • Les garanties supplémentaires
  • L’état des lieux
  • Le droit d’entrée
  • L’objet du bail

Pourquoi louer un local pour son activité commerciale ?

Commerçant, chef d’entreprise ou professionnel libéral, vous avez besoin d’un local pour dresser votre activité. Entre louer et acheter, vous pouvez facilement vous perdre. Pour certains professionnels, l’achat peut être l’option la moins contraignante avec plus d’avantages. Toutefois, trouver des entrepôts à louer peut également être bénéfique.

Une option plus souple et plus sécurisée : le premier avantage de la location d’un local commercial est la sécurité offerte au locataire. Effectivement, un contrat de location commerciale représente un vrai confort pour l’occupant. La seule condition requise est le paiement des loyers.

De plus, ce genre de bail est souvent convenu pour un délai minimal de 9 ans. D’autant plus que le locataire peut quitter les lieux après chaque alternance de 3 ans. Il s’agit donc d’une solution particulièrement souple. De ce fait, si l’activité du locataire évolue avec le temps, il pourra demander au propriétaire de mettre fin au contrat de location. Et ce dernier n’aura pas le droit de le retenir.

Une solution avantageuse pour se développer : un autre avantage de la location d’un local commercial est son aspect financier. En effet, quand une entreprise veut se développer ou étendre son activité, ne pas être lié à un local est important. En sus, le fait de ne payer qu’un loyer permet de libérer son budget et d’améliorer son offre. Bien que cette action n’est pas souvent une priorité quand on débute une activité, elle peut rapidement devenir cruciale.

Il s’agira donc de profiter d’un environnement professionnel abordable permettant au dirigeant d’asseoir son identité. En même temps, il pourra fidéliser aisément ses clients et mettre en œuvre les actions commerciales appropriées. Plus encore, il pourra lancer le défi d’augmenter son influence dans sa situation géographique.

La location d’un local commercial offre alors de nombreux avantages, notamment pour les PME. À savoir que ces dernières représentent la plupart des entreprises en France. Mais cette option est également idéale pour celles qui viennent de débuter ou veulent se développer.

Comment choisir son local commercial à louer ?

La location d’un local pour son activité commerciale peut être bénéfique par rapport à l’achat. Toutefois, trouver un hangar à louer n’est jamais anodin. Afin de repérer les offres les plus intéressantes, il faut être vigilant et rigoureux en prenant toutes les précautions.

La situation géographique du local : pour dénicher le local idéal à louer, la situation géographique est un point très important dans le développement de l’activité. Capital pour les clients, elle doit présenter idéalement une devanture d’angle afin que l’emplacement soit bien visible. Si possible, privilégiez un emplacement animé avec accès au stationnement des véhicules et fréquenté considérablement par les piétons.

Cela vous permettrait de booster vos affaires de manière optimale. Mais bien choisir la position géographique est aussi indispensable pour étudier la zone de chalandise. Elle correspond à la situation d’où la plupart des clients du commerce proviennent. Son contour peut être influencé par la distance, l’accessibilité, l’attractivité des lieux et les concurrents.

La réglementation locale : la vérification de la réglementation locale est une étape importante pour savoir si votre activité peut être réalisée. En fonction de cela, vous pourrez savoir si le règlement mis en place autorise et interdit les exercices, les offres ou les services envisagés.

Faire plusieurs visites : rien de mieux que les visites organisées pour vérifier la fréquentation des lieux, le type de chalands et les heures les plus fréquentées. Et comme la visite d’un logement, il convient de se rendre sur les lieux plusieurs fois par semaine. C’est de cette manière que vous pourriez vous assurer du taux de passage.

La configuration de l’entrepôt : certaines activités requièrent la possession d’un espace de stockage et d’un lieu de production. Ce qui pourrait impliquer le choix d’un local largement spacieux. D’autres nécessiteront un site de livraison et auront besoin de se situer près des grands points de circulation. Sans oublier les autres caractéristiques particulières comme les étages, la hauteur du plafond, le nombre de pièces, etc.

Pour ne pas se tromper, vous devez lister minutieusement vos besoins. Il convient aussi de visiter plusieurs cadres avant de vous décider. Cela vous permettra d’étudier le marché et de choisir judicieusement le local qui correspond le mieux à votre activité commerciale. Par exemple, si vous vendez des produits, le local doit disposer d’une grande vitrine.

Les avis des autres professionnels : n’oubliez pas de discuter avec les autres professionnels déjà installés sur les lieux. Vous pourrez ainsi mieux comprendre le développement commercial passé et actuel du quartier et examiner ses perspectives.

Parallèlement à cela, vous pouvez aller à l’encontre des représentants de la chambre de commerce et d’industrie. Ils pourront vous guider dans la préparation et la réalisation de votre projet ou le lancement de votre activité commerciale.

Trouver un local d’activité commerciale : les points de vigilance

Vous êtes à la recherche d’une location local d’activité commerciale ? Évitez de vous précipiter. Il existe de nombreux points d’attention que vous devez vérifier avant de vous lancer. Vos besoins, vos obligations, les démarches… tout cela doit être pris en compte.

Définir ses réels besoins : dépendamment de la nature de vos activités, vous devez déterminer certains critères pour choisir les offres pertinentes. Cela concerne la superficie, les loyers, l’aménagement et les équipements disponibles.

Prendre en compte l’affectation des lieux : vous avez déniché le bon local ? C’est déjà une bonne nouvelle. Toutefois, encore faut-il vous assurer qu’il est destiné à votre activité commerciale. Effectivement, s’il s’agit d’un cadre professionnel ou un lieu de résidence, vous ne pouvez pas y réaliser une activité commerciale.

De même, vous ne pourriez pas bénéficier de la loi applicable aux baux commerciaux. Un règlement qui est encadré par l’article L 145-1 du code de Commerce. La seule option envisageable est de demander au propriétaire-bailleur de modifier la finalité du local. Mais pour cela, il faudra demander une autorisation à la mairie et effectuer toutes les procédures requises.

Prévoir le coût d’installation : le local commercial loué sera la vitrine de votre profession. Vous devez alors l’aménager à l’image de votre activité. Meubles, décorations, etc. La note peut rapidement devenir salée. Pour prévenir les déconvenues, il est capital de calculer l’ensemble des dépenses nécessaires.

Quelle activité exercée dans un local loué ?

En général, la destination du local loué est déterminée par le bail commercial. Les conditions peuvent être plus ou moins restrictives. Magasin, stockage, bureau, lieux de vente… l’affection du hangar peut être discutée avec le propriétaire bailleur.

En tout cas, le locataire doit obligatoirement respecter les clauses indiquées dans le contrat en exerçant l’activité prévue. Il ne doit ni modifier ni changer la destination du local. Faute de quoi, le propriétaire peut mettre fin à ses engagements contractuels. De même, l’occupant ne doit pas cesser de son initiative l’activité prévue. Toutefois, si le défaut d’utilisation est dû à une cause légitime, il ne lui sera pas imputable. 

L’arrêt de l’exploitation de fonds sans raison légitime peut aussi conduire au non-renouvellement du contrat sans indemnité d’expulsion.

Fin des tarifs réglementés de l’électricité : quelles sont les entreprises concernées ?
Quels sont les goodies les plus efficaces pour le marketing de votre entreprise ?