Apprendre à cultiver les plantes carnivores

Les plantes carnivores sont des plantes qui poussent dans des conditions naturelles bien particulières. La majorité des plantes carnivores photosynthétisent comme des plantes «ordinaires». Comme son nom l’indique, ce type de plante complète son alimentation en consommant des insectes. Il existe plusieurs espèces de plantes carnivores et chacun possède leur propre condition de croissance. Si certaines espèces nécessitent un environnement très spécialisé, d’autres sont relativement faciles à planter. Voici quelques conseils indispensables pour vous aider à prendre soin des plantes carnivores.

 

Condition de croissance des plantes carnivores

 Contrairement aux idées reçues, les plantes carnivores ne sont en fait pas si difficiles à planter. Tant que vous avez rassemblé leurs conditions de croissance naturelles, ces espèces exotiques se développeront aisément dans votre jardin. C’est le cas du drosera capensis qui se développe parfaitement dans un climat tempéré et humide. L’une des conditions de croissance indispensable est l’humidité.  Gardez vos plantes dans un environnement humide, et avec certaines espèces d’insectes. Afin de créer l’environnement idéal pour vos plantes carnivores, il est également nécessaire d’apporter beaucoup de soleil. Notez que la lumière indirecte sera mieux adaptée que le plein soleil. Pour certaines plantes carnivores comme le drosera capensis, il sera nécessaire de l’installer dans un jardin en extérieur. C’est en plein soleil qu’il montre sa splendeur. Si vous cultivez vos plantes carnivores en intérieure, installez un humidificateur près du site de culture.
Si votre jardin se trouve à l’extérieur et dans un climat froid, couvrez vos plantes d’une couche de paille avec une toile de jute afin de garder la paille en place. Pour assurer l’humidité des plantes, veillez à ce que le revêtement laisse la libre circulation de l’eau de pluie.

 

Ce qu’il faut éviter et ce qu’il faut faire

Pour cultiver correctement des plantes carnivores, vous devez aussi éviter certaines conditions. N’utilisez jamais l’eau du robinet ou l’eau minérale pour humidifier vos plantes. L’eau de puits est parfaite, à condition qu’elle n’a pas été traitée avec un adoucisseur d’eau. L’idéale c’est d’utiliser l’eau de pluie ou la neige fondue pour irriguer les plantes carnivores. Ces spécimens ont besoin plus d’eau en été et beaucoup moins en hiver. Si vous habitez dans les climats très chauds, évitez de laisser vos plantes à l’extérieur toute la journée. Cependant, un peu d’ombre l’après-midi est une excellente chose dans ces conditions.
Une plante carnivore fait partie des espèces qui attirent, capturent, consomment et digèrent des proies grâce aux composés digestifs qu’elle peut créer. Elle utilise une grande partie de son énergie à chercher de la nourriture. Les plantes carnivores créent des pièges et fabriquent de l’enzymes capables de décomposer les proies. Pour cela, ils brûlent une énergie précieuse qui pourrait être utilisée pour une croissance plus rapide.

 

Entretien des plantes carnivores

Notez que les plantes carnivores grandissent mieux sur des sols très pauvres. L’ajout d’engrais ne ferait qu’accroître la dégradation du substrat. Etant donné que les plantes carnivores ont besoin de beaucoup d’eau, gardez alors un centimètre d’eau dans la soucoupe pour que vos plantes puissent avoir la bonne quantité d’eau. Evitez toutefois cette opération durant l’hiver.
L’arrosage par le bas empêche aussi les pièges à insectes de se fermer prématurément, car si vous arrosez du haut, les gouttes d’eau peuvent provoquer une fausse alarme pour les pièges. Encore une fois, utilisez de l’eau de pluie ou de l’eau distillée. Il n’est pas nécessaire de tailler les plantes carnivores. En retour, vous pouvez retirer les feuilles mortes pour éviter la prolifération des parasites et favoriser la croissance. Effectuez cette opération pendant le printemps, car les feuilles mortes protègent la plante du froid le reste de l’année.

 

Le rempotage des plantes carnivores

Le rempotage est recommandé au printemps. Réalisez le rempotage entre un intervalle de deux à quatre ans sur les plantes carnivores saines. Toutefois, si la plante pousse dans de mauvaises conditions (faible exposition à la lumière, mauvaise quantité et qualité de l’eau,…), le substrat se décomposera rapidement. Dans ce cas, il sera nécessaire de procéder plus souvent au rempotage.  Pour effectuer votre rempotage,  préparez le sol en mêlant le substrat sec dans un seau. Ajoutez petit à petit de l’eau de pluie ou déminéralisée. Votre mélange doit être boueux et collant. Ensuite, remplissez votre pot et n’oubliez pas de percer le fond  pour un bon drainage. Laissez un trou assez profond et large pour recevoir le pied et les racines de votre plante. Choisissez des pots en plastique de 12 cm pour les plantes adultes. Utilisez également les pots en céramique totalement émaillés, veillez à ce qu’ils aient plusieurs trous de drainage.

Les plantes carnivores sont généralement assez résistantes, sauf certaines comme le pinguicula : les racines sont fragiles. Utilisez la tourbe de l’ancien pot si cette dernière est encore en parfait état. Si la tourbe est abîmée, il est conseillé de rempoter la plante en supprimant la terre de ses racines, et repiquer ses racines nues. Après le rempotage, irriguez légèrement votre plante et installez-la dans un environnement sans lumière du soleil direct. Les pièges sont parfois fermés lorsque les plantes carnivores ont connues des mauvaises conditions de croissance. Ces pièges se ré-ouvriront après quelques jours. C’est le signe que votre plante commence à reprendre son développement normal.

Comment choisir un tapis pour le salon ?
Tapis sur mesure : pour une décoration à votre image