Services d’assistance en ligne, pour accompagner la déclaration et le paiement de l’impôt

Mettez à profit les services d’aide sur internet, pour vous renseigner, approfondir ou échanger des informations sur l’impôt. Vous trouverez la liste des données nécessaires dans la déclaration : revenu, statut familial, crédit d’impôt…Pour s’acquitter de votre impôt, diverses options de paiement sont autorisées. Au-delà d’un certain seuil, les moyens de paiement automatique sont obligatoires.

Les informations utiles lors de la déclaration

Lors de la déclaration, le contribuable est tenu de notifier une foule de données personnelles. Ces dernières peuvent être regroupés en trois catégories : les informations sur la famille, les informations sur le revenu, les informations sur les crédits ou exemptions d’impôt.

  • Les informations sur la famille
  • Le statut familial : couple marié ou pacsé, personne vivant seule ou en concubinage.
  • La taille démographique du foyer : les enfants mineurs, les enfants majeurs, les personnes victimes d’invalidité, quel que soit leur âge.
  • Les charges déductibles : les frais professionnels non inclus dans l’abattement.
  • Les informations sur le revenu
  • Les revenus de source salariale
  • Les revenus de source locative
  • Les plus-values foncières
  • Les profits perçus lors de la cession d’un ou de plusieurs biens immobiliers
  • Les revenus des valeurs et des capitaux mobiliers
  • Les différents types de pensions : pension, retraite, rente perçue à vie
  • Les crédits d’impôt restituables
  • Les frais de garde d’enfants de moins de six ans,
  • Les dépenses consacrées au financement des études universitaires,
  • Les donations au profit d’une œuvres d’art ou d’un organisme de charité.
  • Les investissements consacrés à la construction de logements à basse consommation d’énergie.

Pour de plus amples informations, le site service-public.fr est consultable à tout moment pour les contribuables désireux de poser des questions.

Les informations concernant le paiement de l’impôt

Plusieurs moyens de paiement sont permis, pour régler la facture de l’impôt : le paiement direct en espèces, ou par émission de chèque, ou par titre interbancaire de paiement, ou par mouvement de virement. Au-delà de 10 000 euros, le contribuable doit délaisser les formules de paiement traditionnel pour rejoindre d’autres formes de paiement. Il pourra choisir de verser par arrhes et de payer l’impôt résiduel en trois tranches. Sinon, il devra donner son accord pour que le fisc prélèvera tous les mois une fraction de son revenu, jusqu’à la liquidation totale de l’impôt.

La lithothérapie et ses effets sur la santé
Pourquoi et comment devenir coach professionnel ?